print

Le bon plan de septembre !

samedi 15 janvier 2011

Suisse

Vallée de l’Ötz en Autriche, Weisse Lütschine ou vallée de l’Inn en Suisse ? … non… c’est finalement dans la vallée de la Reuss et de son affluent la Meienreuss, seulement à 3 heures de route, que nous avons passé le week-end à faire de belles découvertes.
Partis vendredi soir de Strasbourg avec le matériel de canyoning nécessaire pour faire le canyon de la basse Meienreuss, histoire d’occuper un week-end qui aurait pu s’annoncer maigre en eau…. contre tout attente, ce fut bel et bien un week-end 100% kayak.


Nous avons débuté notre samedi par le repérage de la haute Meienreuss.

C’est une gorge magnifique, en amont de Dörfli, au milieu des prairies avec des glaciers en fond de tableau (cl V-VI-X d’après le DKV). Le début de la gorge étant infran (grosse chute d’eau tombant dans un éboulis), nous avons embarqué à une passerelle plusieurs centaines de mètres en aval.

Après un kilomètre de navigation en cl. IV dans une superbe gorge étroite, nous sommes tombés sur un os alors que nous ne nous y attendions pas ! La sortie du virage au bout d’un long corridor sans difficulté, était en fait l’entrée d’une gorge encore plus profonde et hyper étroite marquée par une belle chute d’entrée. (Par chance, se trouvait un petit stop juste en amont.)

Mais les difficultés ne s’arrêtaient pas là. Trop facile ! Un os long d’environ un kilomètre pendant lequel nous avons dû porter car le repérage était impossible. En effet, l’étroitesse, la profondeur du canyon ainsi que sa végétation dense ne nous offraient aucune visibilité sur la rivière. Nous avons, dès lors, poursuivi la descente sur la partie classique et découvert une belle rivière sauvage avec de beaux passages pentus.


Le lendemain, deux perspectives s’offraient à nous :

Plan A : Reuss partie classique si eau il y a.

Plan B : canyoning puis re-classique de la Meienreuss,

Ce fut le plan A. Une descente de la Reuss par niveau bas mais qui nous a permis de découvrir la grandiose gorge directement en aval du barrage qui cachait, hormis des falaises abruptes, un beau rapide.

Etant un peu déçu de ne pas avoir pu faire de canyoning, je me suis quand même rattrapé en m’octroyant une petite natation en fin de journée sur le dernier rapide du week-end tout en n’oubliant pas de faire participer les collègues. ;-) Merci Laurent (et Julien à l’autre bout de la corde) !!

Commentaires
Kayaktrip - http://www.kayaktrip.fr/